Action clé 3 : Soutien à la réforme des politiques

  • Publics éligibles : Associations et assimilés, Collectivités territoriales et leurs groupements, services de l’Etat et autres organismes publics
  • Thématiques : Démocratie, citoyenneté, liberté, Enfance, jeunesse

 

 

Objectifs spécifiques :

Les activités de soutien à la réforme des politiques visent à réaliser les objectifs de la Stratégie Europe 2020, du cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation (« Éducation et formation 2020 ») et de la stratégie européenne en faveur de la jeunesse.

Ce soutien inclut la mise en œuvre des outils de transparence et de reconnaissance européens (CEC, ECTS, ECVET, Europass), la réalisation d’études transnationales et l’appui à des programmes d’actions spécifiques, dont les processus de Bologne (enseignement supérieur) et de Copenhague (enseignement et formation professionnels). Ce type d’action ne concerne pas directement les acteurs locaux.

En revanche, c’est dans ce cadre qu’est mis en œuvre une action pouvant mobiliser des opérateurs lorrains : le Dialogue structuré (rencontres entre les jeunes et les décideurs dans le domaine de la jeunesse).

Rencontres entre les jeunes et les décideurs politiques

Ces rencontres encouragent la participation active des jeunes à la vie démocratique, favorise le débat autour de sujets centrés sur les thèmes et les priorités fixées par le Dialogue Structuré, ainsi que les axes Jeunesse de la stratégie Europe 2020 et du cadre de coopération européenne Jeunesse 2010-2018.

Ces projets peuvent prendre la forme de séminaires, de conférences, de consultations et d’événements.
Les activités sont conduites par les jeunes qui doivent être activement impliqués dans toutes les étapes du projet, de la préparation au suivi. Les jeunes doivent être en mesure de faire entendre leur voix (grâce à la formulation de positions, propositions et recommandations) sur la façon dont les politiques de jeunesse devraient être élaborées et mises en œuvre en Europe.

Le projet doit avoir lieu dans le pays de l’organisme demandeur.

Deux types de projets peuvent être soutenus :

Séminaires nationaux

  • Minimum 30 jeunes âgés de 13 à 30 ans
  • Participation de responsables politiques (décideurs ou experts du secteur jeunesse) : pas de critère d’âge ou de provenance
  • Une organisation d’un pays « programme »
  • Durée du projet : 3 à 24 mois

Séminaires transnationaux

  • Minimum 30 jeunes âgés de 13 à 30 ans
  • Participation de responsables politiques (décideurs ou experts du secteur jeunesse) : pas de critère d’âge ou de provenance
  • Minimum 2 organisations participantes d’au moins deux pays différents, dont au moins un appartient aux pays du « programme »
  • Durée du projet : 3 à 24 mois

Tout organisme souhaitant candidater doit au préalable s’enregistrer sur le portail des organismes participants (URF – Unique Registration Facility), en se créant un compte personnel sur ECAS (European Commission Authentification Service), qui est le portail d’accès aux différents outils informatiques de la Commission Européenne. A l’issue de cette procédure d’enregistrement obligatoire, l’organisme candidat obtient un code PIC (Personnal Identification Code), qui lui permettra d’obtenir en ligne le formulaire de candidature en ligne (« e-form »).

Les dossiers peuvent être déposés par une organisation à but non lucratif, une association, une ONG européenne de jeunesse (ONGE),  un organisme public au niveau local établie dans un pays du « programme ».

L’organisation qui coordonne le projet dépose la demande au nom de l’ensemble des partenaires du projet auprès de l’agence nationale compétente de son pays.