Développer l’accès aux marchés, à l’intérieur et à l’extérieur de l’UE

  • Publics éligibles : Chambres consulaires et organisations professionnelles, Collectivités territoriales et leurs groupements, services de l’Etat et autres organismes publics, Entreprises et assimilés
  • Thématiques : Compétitivité, création – reprise d’entreprises

 

 

COSME, qu'est ce que c'est ?

COSME est le nouveau programme pour la compétitivité des entreprises et des PME. Il est doté d’un budget de 2 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Il poursuit plusieurs objectifs : renforcer la compétitivité et le développement durable des entreprises européennes; encourager une culture d’entreprise et promouvoir la création et la croissance des PME.

COSME s’appuie sur le succès de l’ancien programme pour la compétitivité et l’innovation (CIP) et intervient sur quatre grands volets :

  • accès au financement,
  • accès aux marchés,
  • amélioration des conditions-cadres pour les PME
  • la promotion de l’entrepreneuriat.

Types d'actions éligibles

Ce volet finance des services concrets d’appui aux entreprises, notamment via le Réseau Enterprise Europe (EEN), composé en France de divers organismes publics (CCI, ARI…) :

  • Information sur la législation européenne et les programmes européens (Cosme, Horizon 2020, Fonds structurels…).
  • Assistance pour trouver des partenariats (commerciaux, technologiques…) intra ou extra-européens.
  • Conseil sur les financements européens.
  • Soutien à l’innovation et au transfert de technologie (dont l’accès aux actions de Horizon 2020, instrument PME, projets collaboratifs…).
  • Feedback des PME sur la législation européenne.

De nombreux outils et mesures d’aide à l’internationalisation sont également proposés aux PME, en l’occurrence :

  • le portail « Your Europe Business » destiné aux entreprises désireuses de s’internationaliser à l’intérieur de l’UE et leur offrant des guides pratiques sur les pays concernés, ainsi que la législation du Marché Unique.
  • Des helpdesks sur les droits de propriété intellectuelle en Chine, Amérique latine ou Asie du Sud-est, fournissant aux entreprises et à leur éco-système (organisations professionnelles, organismes publics) des conseils pratiques et juridiques de professionnels,  que ce soit en personne, en ligne, par le biais d’ateliers ou de formations.
  • Le portail d’internationalisation des PME, proposant des informations (situation économique, barrières bureaucratiques, procédures de douane, régime de marchés publics) destinées à aider les entreprises à s’exporter dans des pays tiers et qui aura vocation à devenir leur point d’entrée unique pour l’internationalisation.
  • Le financement du Centre UE-Japon pour la coopération industrielle, destiné à améliorer l’accès des entreprises européennes au marché japonais et accroitre les échanges commerciaux entre les deux pays, via entre autres la mise à disposition d’informations clés sur l’environnement commercial japonais ou la mise en œuvre du programme d’échange d’ingénieurs et d’étudiants « Vulcanus in Japan ».

Les entreprises et PME ne peuvent émarger directement à ce dispositif, mais peuvent bénéficier de services proposés par les 600 organisations partenaires dans plus de 54 pays.